Sur rendez vous à domicile
06 80 24 59 35
Educateur canin Strasbourg Bas-Rhin Alsace

Les chiots et l’école du Bronx

Renouer avec l'esprit canin

Les chiots et l’école du Bronx

education canine strasbourg - chiot berger blanc suisse

Les chiots à bonne école…

Un des concepts les plus mal compris par les propriétaires de chiots est la socialisation. Qu’elle soit intra ou inter-spécifique, elle devrait être acquise par l’enseignement de la mère et les bonnes pratiques de l’éleveur. Des troubles du développement sont toujours possibles, par des absences de stimulations, de contacts humains et de manipulations par des hommes, femmes et enfants, ou à cause d’une mère trop permissive, absente ou fatiguée par une portée nombreuse etc…  Elle doit se poursuivre avec les propriétaires, mais pas n’importe comment

Il faut au préalable privilégier la création du lien avec l’animal qui partagera votre vie, avant de favoriser les rencontres avec ses congénères sous prétexte qu’il « veut » jouer et que pour se sociabiliser, il est bien obligé de faire des rencontres… oui, les contacts sociaux sont importants… mais faisons les choses dans le bon ordre !  Intégrer un club pour participer à l’école du chiot est une démarche louable… Mais au préalable, allez observer comment se passe une séance…pour savoir si elle est structurée, réfléchie, sécurisée…

L’école du chiot…

Si le cours débute par « Enlevez les laisses et dites va jouer » vous pouvez vous abstenir…Vous découvrirez vite le chaos que cela engendre, course poursuite en bande organisée, les maîtres qui tentent inutilement de rappeler leur chiot, les petits caïds qui vont imposer leur suprématie aux petits nouveaux qui se font harceler en risquant d’en garder un très mauvais souvenir…le tout dans un brouhaha indescriptible…et sous le regard émerveillé des maîtres qui pensent offrir à leur compagnon la récréation idéale…

L’intégration dans un groupe doit toujours se faire en respectant certaines règles. Que peut apprendre un chiot d’un autre qui vient lui aussi à l’école pour débuter son éducation ? Seul la présence d’adultes stables, mâles et femelles, de races différentes, pourront apprendre aux plus jeunes les limites à ne pas dépasser, en cas d’indiscipline, de morsures non contrôlées,  de bousculades etc… bref, apprendre à respecter physiquement l’autre, acquérir les approches et les codes de communications, le tout sous le contrôle d’un moniteur, qui en profitera pour vous apprendre à décrypter les signaux et postures.

L’apprentissage c’est aussi inclure progressivement les exercices de base : le contact visuel, la stabilité, les positions, le rappel, les manipulations, l’éveil sensoriel et moteur etc…et bien souvent, il ne reste plus de jus ni de concentration pour les effectuer dans les meilleures conditions…A la fin du cours, les chiots se précipitent à l’extérieur assoiffés, haletant, en tirant sur leur laisse pour rejoindre leurs petits camarades de jeux…Avec des propriétaires heureux car le chiot s’est bien défoulé, et qu’il dormira toute l’après-midi…sauf s’il rentre sur trois pattes, après un choc avec un chiot qui faisait deux fois son poids.

Pas étonnant qu’à 6 mois ou même avant, ils deviennent des délinquants en herbe, ou des adolescents anxieux, incapables de se contrôler à la vue d’un autre chien, et souvent exclus des cours collectifs parce qu’ils dérangent les autres…En passant dans le groupe supérieur, et à cause de l’absence d’homogénéité et de cohérence entre les niveaux, le jeune chien restituera logiquement les mauvaises attitudes acquises, installées depuis quelques mois.

Il faut du bons sens, et surtout amener le chiot ou le jeune chien à considérer l’environnement comme étant neutre, ni trop attractif, ni trop aversif, intéressant très certainement, mais bien moins que doit l’être son maître car c’est avec lui qu’il va passer le reste de sa vie…Lui apprendre à se contrôler, à vous interroger, ou tout simplement à ne rien faire….Fractionner en séances très courtes, en intercalant des phases de détente ou de jeux, sa capacité de concentration étant très limitée à cet âge… 

A vous de conquérir son regard, signe de son envie d’être et d’inter-agir avec vous…Une socialisation secondaire mal négociée vous conduira inéluctablement vers de la rééducation, plus longue et plus difficile à traiter…et encore en espérant que cette fois-ci, vous frappiez à la bonne porte !

école du chiot
Des lâchers sous contrôle avec intégration progressive…L’accès à la liberté, aux contacts sociaux est une forme de récompense. Le maître reste toujours décideur des moments d’inter-action et des phases de repos.

Canemspirit – Education canine & comportements canins